Les Bahá'ís de France

Au sein des quartiers et des villages de France,
les bahá’ís s’efforcent de contribuer au bien-être et au progrès de la société,
aux côtés de personnes qui partagent cette même volonté.

Inspirés par la vision de Bahá’u’lláh, ils ont à cœur de servir le bien commun. La transformation à laquelle ils prennent part inclut à la fois le développement du caractère noble de l’être humain et l’amélioration des conditions matérielles et spirituelles de la société.

Le principe qui inspire et oriente leurs efforts est celui de l’unité de l’humanité. Ils ont la conviction que l'humanité forme une seule famille. Le moment est venu pour elle de s'unir en une société mondiale, juste et prospère, dans le respect de la diversité des cultures et des peuples qui la composent.

Rencontrer des bahá’ís dans votre région :

Inspirés par la vie et les enseignements de Bahá’u’lláh, des millions de personnes du monde entier ont célébré, les 21 et 22 octobre 2017, le deux centième anniversaire de sa naissance. Pour cet évènement les communautés bahá’íes ont reçu beaucoup de messages de personnalités publiques. Découvrir le site international du bicentenaire »

Sensibles à la vision bahá’íe de la construction d’un monde spirituellement et matériellement prospère, de plus en plus de personnes apprennent à servir la société de façon désintéressée. En savoir plus »

La foi bahá’íe est une religion mondiale et indépendante. Son histoire débute en Perse en 1844. Son fondateur est Bahá’u’lláh, un noble persan qui a proclamé être le porteur d’une nouvelle révélation, un nouveau message divin, dont la finalité est d’établir l’unité des peuples de la terre. En savoir plus »

La première communauté bahá’íe d’Europe nait à Paris à la fin du XIXe siècle. L’Occident de l’époque, à l’avant-garde des recherches académiques et des découvertes scientifiques, est ravivé par une forte curiosité intellectuelle, culturelle et artistique. Lire plus de détails historiques »

L’émergence d’une civilisation prospère, tant dans ses dimensions spirituelles que matérielles, résultera des efforts consentis par tous ceux qui, à travers le monde, cherchent à améliorer tel ou tel aspect de la vie de leur population. Découvrir l'engagement des bahá'ís dans la vie de la société »

Si puissante est la lumière de l’unité qu’elle peut illuminer la Terre entière - Bahá'u'lláh

Les lieux saints bahá’ís

Les lieux saints bahá’ís situés à Haïfa et Akká (Israël) sont classés au Patrimoine mondial de l’Unesco en raison de leur profonde signification spirituelle et de leur importance comme lieu de pèlerinage de la foi bahá’íe.
En savoir plus »

Les maisons d’adoration

Les maisons d’adoration bahá’íes sont des lieux de prière et de recueillement ouverts à tous. Il existe sept maisons d’adoration continentales. Avec plus de quatre millions de visiteurs chaque année, celle de New Delhi en Inde est la plus visitée.
En savoir plus »

Actualités

Taraz Nadarajah (à droite), membre du Corps continental de conseillers pour l’Australasie, s’entretient avec Mark Sisson, membre du Corps de conseillers pour les Amériques.

Des conseillers échangent idées et informations sur la transformation spirituelle et le changement social : 3e partie

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 7 août 2018 - Au cours d’une réunion au Centre mondial bahá’í, des groupes de conseillers continentaux ont pris part à des entretiens, qui ont été enregistrés par le Service des nouvelles internationales bahá’íes, pour une série de podcasts sur le renforcement de la communauté, la transformation spirituelle et le changement social.

Plus de 300 personnes, principalement des villes voisines, ont visité dimanche la maison d’adoration du Norte del Cauca, en Colombie.

Début des premières visites après l’inauguration du temple de Colombie

AGUA AZUL, Colombie, publié le 31 juillet 2018 - Marquant la réponse de la communauté locale à l’inauguration de la nouvelle maison d’adoration bahá’íe, des centaines d’habitants des communautés voisines se sont réunis, ce dimanche, pour prier au cours d’une joyeuse réunion.

Cette scène dépeint la rencontre entre Nasiri’d-Din Shah, le roi de Perse, et Tahirih, lorsqu’il lui offre de l’épouser si elle renonce à sa foi. Tahirih refusa l’offre par quelques vers : « Royaume, richesse et pouvoir pour toi / Misère, exil et perte pour moi / Que le premier soit bon, c’est le tien / Que le second soit dur, c’est le mien. »

Une héroïne de l’émancipation des femmes est célébrée en Azerbaïdjan

BAKOU, Azerbaïdjan, publié le 26 juillet 2018 - L’héroïne, sous le regard admiratif du roi de Perse, écoute sa proposition : Renoncez à votre foi, épousez-moi, et jouissez d’une vie de luxe en tant que ma reine préférée.

Participants au rassemblement d’inauguration de dimanche sortant de la maison d’adoration bahá’íe au Norte del Cauca, en Colombie, après avoir prié à l’intérieur pour la première fois.

Le temple de Colombie inauguré par une cérémonie empreinte de joie

AGUA AZUL, Colombie, publié le 23 juillet 2018 - L’aube du dimanche 22 juillet a vu plus de 1 000 personnes se rassembler pour célébrer un moment historique, alors que la première maison d’adoration bahá’íe de Colombie ouvrait ses portes à tous.

La maison d’adoration bahá’íe dans le Notre del Cauca, en Colombie, sera officiellement inaugurée dimanche.

Le Norte del Cauca attend impatiemment l’inauguration du temple

AGUA AZUL, Colombia, publié le 21 juillet 2018 - Les préparatifs de l’inauguration de dimanche matin de la maison d’adoration bahá’íe du Norte del Cauca, en Colombie, sont en cours. Plus de 1 000 invités venus des quatre coins du pays sont attendus pour la cérémonie, qui commencera à 9h00 heure locale, 14h00 GMT.

Dessin de l’équipe d’architecture montant les caractéristiques extérieures du temple, y compris le toit en tuiles de terre cuite et sa couronne.

À la veille de l’inauguration, réflexions de l’architecte sur la culture, l’environnement, la notion du spirituel

AGUA AZUL, Colombie, publié le 20 juillet 2018 - Invité à participer au concours pour la conception de la maison d’adoration bahá’íe du Norte del Cauca en Colombie, l’architecte Julian Gutierrez Chacón connaissait mal la religion bahá’íe.

Des panélistes explorent le rôle des jeunes dans la réalisation des Objectifs de développement durable des Nations unies, lors d’une série de réunions organisées au cours du Forum politique de haut niveau des Nations unies qui a eu lieu ce mois-ci.

Implication des jeunes dans le développement au forum des Nations unies

CIB NEW YORK, publié le 18 juillet 2018 – À l’occasion d’une grande conférence annuelle des Nations unies qui s’est tenue du 9 au 18 juillet, la Communauté internationale bahá’íe (CIB) a organisé une série de tables rondes dynamiques où une délégation de jeunes adultes a pu se concerter.

M. Chandan Mitra, directeur général et rédacteur du journal The Pioneer, et M. K.G. Suresh, directeur général de l’Institut indien de communication de masse (IIMC), ont pris la parole lors de la table ronde, intitulée « Relater la religion avec sensibilité et compréhension dans un monde interdépendant », qui s’est déroulée samedi 12 juillet, à New Delhi.

Mise en lumière des médias et de la religion en Inde

NEW DELHI, publié le 12 juillet 2018 - Comment la couverture médiatique de la religion peut-elle contribuer à une meilleure compréhension et favoriser l’harmonie sociale ? Cette question, entre autres, a animé un forum dynamique co-organisé par la communauté bahá’íe indienne, samedi à New Delhi.

Tombeau du Báb

Reportage TV sur les jardins bahá'ís à Haïfa dans l'émission « Echappées belles » sur France 5

L'émission « Échappées Belles – De Tel Aviv à Jéricho » diffuse un reportage sur la foi bahá'íe et ses lieux saints à Haïfa.